Article fourni par : Parc Amazonien de Guyane
Lire l’article original : Amazonie pour tous : l’aventure continue

Le Parc amazonien de Guyane organise une nouvelle phase de l’opération « Amazonie pour tous » à Saül du 24 au 28 octobre 2016. Elle s’adresse cette année plus particulièrement à l’accueil et l’accessibilité des déficients auditifs.

Une formation pour les socioprofessionnels de Saül

Les opérateurs touristiques et les acteurs socioprofessionnels de Saül vont bénéficier d’une formation menée par l’association YVOIR sur la création de produits touristiques adaptés au public en situation de handicap. Ils vont également être initiés à la Langue des signes française, afin de pouvoir accueillir dans les meilleures conditions les personnes déficientes auditives.

Tester des applications adaptées

Parallèlement à cette formation, des tests grandeur nature seront menés dans les rues du bourg et sur les sentiers de randonnée. L’APADAG (Association des parents et amis des déficients auditifs de Guyane), partenaire du Parc amazonien, vérifiera notamment si les contenus de l’application Géotrek sont adaptés. Cette application pour smartphone proposera tout prochainement des vidéos présentant les points remarquables des sentiers en langue des signes française.

Une personne déficiente visuelle de l’association YVOIR testera quant à elle l’application GPS Lucia qui, par le biais d’une synthèse vocale, permet de se déplacer en toute autonomie en milieu urbain comme en milieu naturel.

Deux personnes présentant une déficience motrice, qui avaient déjà participé à l’opération Amazonie pour tous en 2014, s’élanceront également sur les sentiers de randonnée et partageront leur expérience. Elles se rendront par la suite à Maripa-Soula pour réaliser un diagnostic sur l’accessibilité des personnes déficientes motrices.

L’association Peupl’en harmonie participera également à ce séjour.

Par ailleurs, trois étudiantes en DUT Carrières sociales (spécialité Animation sociale et socio-culturelle) à l’Université de Guyane se joignent à l’opération dans le cadre d’un projet tutoré. Elles seront amenées, en coopération avec le Parc amazonien et l’ensemble des partenaires, à concevoir ce même type de projet l’année prochaine à Papaïchton.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *